SPECTACLE A CAPELLA – Aix les Bains (73) – 20h30
4 février 2023
20:30
Aix les Bains
théâtre du Casino Grand Cercle

« AUX ARTS, MES CITOYENS », c’est une manière de dire que l’Art peut être engagé, militant, initiateur de débats, de prises de conscience, et peut-être bien salvateur aussi. Musique, danse, street art, cirque … pas d’armes à feu, pas de mensonges ni de sang versé, mais des propositions et des idées, des œuvres qui dérangent, sensibilisent, rassemblent, font réfléchir … font du bien.
Au centre de ce spectacle, des artistes, professionnels, amateurs … des voix. Quoi de plus naturel au final : unir des êtres de tous horizons pour clamer haut et fort l’Amour.

Florent Robert, chanteur, chef de chœur, met à l’honneur le répertoire engagé et poétique de Barrueco en proposant un spectacle centré sur LES VOIX. L’auteur compositeur sera l’interprète de ses propres chansons entouré d’un quintet vocal a cappella, un beat boxer, 120 choristes, et autres surprises.

 

Le mot de l’artiste :

2 années difficiles pour le monde de l’Art en général. Mais aussi plein de rencontres plus vraies les unes que les autres, de rapprochements entre êtres humains, d’envies, d’impatience de retrouver les planches d’une salle de spectacle. « Aux Arts, Mes Citoyens », c’est un hymne à la paix et au rassemblement des âmes, que je clame dans mes refrains depuis plus de 15 ans. Ce sont aussi 14 chansons écrites, enregistrées, auto-produites pendant les 2 années de confinements et autres restrictions qui ont éloigné les artistes et le public l’un de l’autre.

Retrouver les amis pour se réunir de nouveau devant ces fauteuils rouges dans ce théâtre où nous avons connus de tels moments magiques en 2016 (spectacle « racine de vie ») et en 2019 (spectacle « rêve général »), il y a eu des moments où l’on a bien cru qu’on y aurait plus droit.

Cette soirée sera l’occasion une nouvelle fois de mélanger le monde des amateurs et celui des professionnels de la musique. Ce sera aussi l’occasion d’habiller différemment mon répertoire, et de témoigner qu’on peut faire autrement, et que c’est tout aussi bien. C’est aussi l’occasion de montrer que même sans passer par les chemins classiques pour faire connaître sa musique, on peut vivre des moments de vérité avec le public, comme par exemple en 50 dates de concerts chez l’habitant, toutes plus surprenantes les unes que les autres. Là, c’est dans un théâtre que nous nous auto-produirons une fois de plus, à la bonne heure !

J’ai coutume d’inviter à célébrer les moments présents. Il y en a qu’il faut prévoir tout de même un peu, dans la préparation qu’ils demandent en amont, mais aussi dans le rendez-vous qu’on se donne avec le public et le fait que ce dernier réponde à ce rendez-vous. Mais à n’en pas douter, ceux qui auront fait le choix d’en être le 4 février partageront ce soir-là une expérience hors du commun et mémorable.

 

AGRANDIR L’IMAGE